Archives d’Auteur: Les Restos du Coeur 54

36ème Campagne

Restos du Coeur 2020 : « On s’attend à beaucoup plus de monde dans les centres »

Ce mardi 24 novembre démarre la 36e campagne des Restos du Coeur. La crise sanitaire et ses conséquences économiques vont considérablement augmenter le nombre de personnes ayant recours à l’aide alimentaire. Publié le 23/11/2020 à 17h21 • Mis à jour le 23/11/2020 à 17h23

Le nombre de bénéficiaires de l'aide alimentaire est en hausse.
Le nombre de bénéficiaires de l’aide alimentaire est en hausse. • © Pierre Heckler. MaxPPP.

Tout voir sur France 3 Grand Est

A Lunéville (Meurthe-et-Moselle), les Restos du Coeur ont effectué leur première distribution de la 36ème campagne d’hiver ce lundi après-midi. 200 familles sont déjà inscrites.

Par Isabelle BaudrillerFrance Bleu Sud Lorraine

Lire sur le site France Bleu sud Lorraine

Newsletter n°7

Toutes nos infos dans cette publication !

Vous êtes peut-être le bénévole qui pourra nous aider !

Être bénévole aux Restos du Cœur, c’est s’engager à rendre un service désintéressé aux personnes en difficulté. C’est également partager l’éthique, les objectifs et l’objet social de l’Association mais aussi respecter la Charte des bénévoles.

Pour commencer, que fait-on aux Restos du Coeur ? Je me renseigne !

Bénévoles, mécénat de compétence, stagiaires, alternants ; nous sommes toujours à la recherche de nouveaux talents !

Un courriel rapide, avec vos coordonnées, votre situation actuelle, votre commune de résidence et quelques lignes pour parler de vous, vos aspirations, vos compétences à

ad54.rh@restosducoeur.org

ou je complète le formulaire bénévole !

Faire face

1 novembre 2020

La détermination des bénévoles des Restos est intacte : aider les personnes les plus démunies à faire face à leur difficile quotidien.

Crédit photo : Pascal ITO

Au printemps dernier lors du premier confinement, nous avons fait face.

A une situation qui subitement a plongé des dizaines de milliers de personnes supplémentaires dans la précarité notamment alimentaire.

Aux contraintes sanitaires qui nous ont imposé de revoir dans l’urgence nos fonctionnements pour continuer sur des modes différents les distributions alimentaires dans les centres et les activités de rue. Et pour maintenir nos activités de logements et d’hébergements d’urgence.

Nous sommes allés également dans de nouveaux lieux (hôtels, gymnases, centres d’abri d’urgence notamment), partout où nous avons pu être utiles et sommes venus en soutien à des associations qui ont connu des ruptures d’approvisionnement compte tenu de l’augmentation des besoins.

Faire Face 

Avec ce nouveau confinement, nous allons faire face une nouvelle fois.

Les conditions sont différentes, mais il reste une constante : une très grande précarité inacceptable qui touche et va toucher toujours plus de personnes. Dans des conditions climatiques qui vont devenir aussi plus rudes. Les personnes les plus démunies peuvent toujours compter sur l’engagement des équipes des Restos qui continueront à se mobiliser « sans idéologie, discours ou baratin » comme elles le font depuis 35 ans.

Notre détermination reste intacte

Merci ! A tous les bénévoles des Restos qui depuis des mois font face, s’adaptent, se mobilisent pour être au plus près des personnes les plus démunies et de celles les plus fragilisées par cette crise.

Merci ! A toutes celles et tous ceux qui nous soutiennent, qui nous encouragent, qui nous rejoignent.

Dans chaque centre et activités des Restos en France, les besoins en bénévoles sont différents et spécifiques.

LE MONDE D’APRES

Le 26 septembre 1985, en réaction face à une situation de précarité devenue de plus en plus insupportable, Coluche lançait un appel national à la solidarité, en proposant de créer ce qui deviendra dès l’hiver suivant Les Restos du Cœur.

Grâce à une grande mobilisation citoyenne, grâce à la générosité, grâce à la loi Coluche votée en 1989, les Restos du Cœur font aujourd’hui partie du paysage.

Mais en cette année 2020, Les Restos du Cœur lancent une campagne de communication pour interpeller une nouvelle fois.

35 ans après l’appel fondateur de Coluche, Les Restos font un constat avec recul sur toutes ces années de mobilisation et d’engagement sans relâche des bénévoles dans la lutte contre la précarité et l’exclusion. Cette interpellation s’inscrit dans ce contexte de crise sociale et économique majeure et préoccupant que nous vivons.

Ce monde d’après, on l’aurait imaginé avec moins de pauvres et de précarité qu’avant. Car quand « notre resto » tourne bien, c’est que la situation tourne mal. Et c’est le cas.

C’est pour poursuivre l’œuvre engagée que les Restos du Cœur répondent toujours présents auprès de celles et ceux qui sont les plus démunis et les plus fragilisés de notre société.

Parce qu’un repas, c’est aussi le premier des droits. 

Ces derniers mois ont montré l’importance, vitale pour les plus précaires, de l’accès à l’alimentation et aux biens de première nécessité. Les bénévoles des Restos du Cœur ont accueilli des personnes qu’on ne rencontrait pas en aussi grand nombre auparavant, en particulier des étudiants, des jeunes et des enfants. La moitié des personnes qui accèdent à l’aide des Restos a moins de 25 ans !

Dans chaque distribution de rue, dans chaque centre, qu’il soit fixe ou itinérant, les équipes ont dû s’adapter pour tenir compte des contraintes sanitaires tout en continuant d’être au rendez-vous de la solidarité.

« Ce monde d’après », nous l’imaginons donc plus solidaire, plus engagé et plus généreux : pendant les crises, ce sont les associations qui permettent de maintenir la cohésion sociale, dans une société qui devient souvent plus dure d’autant plus pour les plus précaires.

On compte sur vous !

Les Enfoirés 2021 !

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

Les Enfoirés viennent d’annoncer les dates et le lieu des concerts 2021.😍Contexte particulier, conditions particulières et adaptées mais toujours une forte mobilisation en soutien aux Restos : du 13 au 18 janvier 2021 à La Halle Tony Garnier à Lyon !

Laxou : Concert Intermède musical pour les bénéficiaires des Restos du Cœur

Accueil inhabituel aux Restos du cœur des Provinces. Concert aux Restos du Cœur de Laxou  Photo ER

Les Restos du cœur aux Provinces ont reçu des musiciens de l’orchestre de l’Opéra national de Lorraine, venus à six, partager leurs talents divers et variés.

Ils ont proposé un concert d’œuvres prestigieuses durant une heure.

Philippe Gerondont et Sonia Gasmi, violonistes, ont interprété un extrait de l’opéra de Rossini dans « Le Barbier de Séville ». Ensuite, un quatuor de 2 violons, un alto et un violoncelle présenté par Sylvain Durantel, violoniste, a joué un quatuor de Borodine.

Ce beau moment a pu avoir lieu grâce au soutien de Philippe et de Gilbert, bénévoles au siège départemental des Restos, où ils ont créé une section culturelle à disposition des centres locaux.

Une belle surprise pour les personnes accueillies et pour les bénévoles du centre de Laxou ;

Locaux démolis

Cela a été rendu possible car depuis la mi-juin, Ginette Vigneron et son équipe de bénévoles peuvent à nouveau accueillir, à l’intérieur de leurs locaux, les 300 familles inscrites au centre des Provinces. Elles entrent par petits groupes dans les salles de distribution alimentaire, en respectant rigoureusement les préconisations sanitaires contre le Covid-19. L’accueil s’accompagne d’un sourire et on peut attendre son tour au coin « papotage » avec café et biscuit.

Une inquiétude existe cependant car ces locaux seront démolis dans moins d’un an dans le cadre de la rénovation urbaine du quartier. Aujourd’hui, nul ne sait où les Restos du Cœur pourront s’installer !

Pour faire face à la crise : le RESTOS-DRIVE

Depuis le 11 mai 2020, les distributions alimentaires ont été faites dans la plupart des CENTRES RESTOS à la porte des Centres, une sorte de « RESTOS-DRIVE »

Maintenant, les 30 Centres de Meurthe et Moselle s’organisent pour proposer aux Personnes Accueillies des distributions de denrées au choix à l’intérieur des locaux

Ceci dans le cadre d’un protocole Restos conforme au protocole de dé-confinement gouvernemental afin de donner les meilleures garanties du respect des préconisations sanitaires aux personnes accueillies et aux bénévoles.

Progressivement – au-delà de l’aide alimentaire – toutes les activités d’ACCOMPAGNEMENT : écoute, aide administrative, micro-crédit, vacances, reprendront

Etc…..

Chaque centre affiche les horaires d’ouvertures et les Personnes sont accueillies sur rendez vous après inscription mise à jour.

Aujourd’hui, les RESTOS DU CŒUR 54 se mobilisent, plus que jamais, pour répondre aux demandes des personnes les plus démunies.

Pour Chloé, 20 ans, c’est l’âge de toutes les douleurs

Diagnostiquée à l’âge d’1 an, Chloé a développé au fil des années une des formes les plus invasives et douloureuses de la neurofibromatose 1. 

Lire l’article de Lysiane GANOUSSE  (18 mai 2020) paru dans l’Est Républicain

 Son parcours scolaire, en marge d’un système général qui n’était pas adapté pour elle, mais dans une institution qui ne l’était finalement pas non plus, ne l’a pas préparé non plus. Seul le bénévolat lui offre une échappatoire aux Restos du Cœur.

Logo des Restos du Coeur

Merci Chloé, on compte sur toi !

ER du 23 mai 2020

Restos du Cœur : les centres redémarrent en « drive »

Après un confinement pendant lequel une aide alimentaire a été répartie avec le relais des CCAS, les Restos du Cœur relancent trente points de distribution en Meurthe-et-Moselle avec service « à la porte ».

Ils avaient organisé la résistance face au Covid-19. Mais, le 30 mars dernier, les bénévoles des Restos du Cœur avaient dû se résoudre à baisser les rideaux de leurs centres qui, à travers la Meurthe-et-Moselle avaient accueilli pendant l’hiver quelque 10 000 bénéficiaires. « Suite à de nombreux cas de bénévoles atteints par le virus, dont un est aujourd’hui encore à l’hôpital, et faute de ne pas pouvoir respecter raisonnablement les mesures barrières, nous avions suspendu l’accueil », explique le vice-président départemental Robert Larose. Pas question pour autant d’abandonner bien sûr des familles dans le besoin. Des distributions s’étaient ainsi organisées, notamment avec le relais de centres communaux d’action sociale. Des colis de dépannage avaient également été prévus avec remise sur rendez-vous pour les foyers les plus en difficulté.

30 tonnes d’aliments

30 tonnes d’aliments et 5 000 colis ont pu être distribués. Mais la situation restait évidemment compliquée pour des familles déstabilisées dans ce qui était, malheureusement, leurs habitudes. « Certaines n’ont pas osé se déplacer sur d’autres sites de distribution ».

Avec le déconfinement, les Restos du Cœur relancent, depuis le début de la semaine, leurs différents centres avec des distributions. Mais ils le font « à la porte » d’une trentaine de leurs sites avec une sorte de « Restos Drive » pour piétons. Objectif : garantir la sécurité des bénévoles et des bénéficiaires.

Les réouvertures s’échelonnent à travers la Meurthe-et-Moselle. Certaines sont déjà effectives. Les informations sont en tout cas affichées sur les locaux afin de guider les bénéficiaires, que ce soit pour les distributions ou pour s’inscrire pour la première fois.

« Nous avons toujours besoin de bénévoles car il y a inévitablement de la rotation » de Robert Larose, le vice-président

Besoin de bénévoles

Les Restos du Cœur s’affairent à la réouverture des centres qui resteront, à l’exception de quelques-uns et faute de bénévoles, opérationnels pendant l’été. Près de 850 volontaires œuvrent en effet à faire fonctionner ces outils de solidarité. « Nous avons toujours besoin de bénévoles car il y a inévitablement de la rotation » souligne le vice-président Robert Larose. Et les dons sont aussi les bienvenus pour aider à une activité qui représente près de 1,5 million de repas distribués par an.

Restos du Cœur 54, tél : 03 83 55 50 50, https://restosducoeur54.org/

du 13 mai 2020