Archives d’Auteur: Les Restos du Coeur 54

Pour Chloé, 20 ans, c’est l’âge de toutes les douleurs

Diagnostiquée à l’âge d’1 an, Chloé a développé au fil des années une des formes les plus invasives et douloureuses de la neurofibromatose 1. 

Lire l’article de Lysiane GANOUSSE  (18 mai 2020) paru dans l’Est Républicain

 Son parcours scolaire, en marge d’un système général qui n’était pas adapté pour elle, mais dans une institution qui ne l’était finalement pas non plus, ne l’a pas préparé non plus. Seul le bénévolat lui offre une échappatoire aux Restos du Cœur.

Logo des Restos du Coeur

Merci Chloé, on compte sur toi !

ER du 23 mai 2020

Restos du Cœur : les centres redémarrent en « drive »

Après un confinement pendant lequel une aide alimentaire a été répartie avec le relais des CCAS, les Restos du Cœur relancent trente points de distribution en Meurthe-et-Moselle avec service « à la porte ».

Ils avaient organisé la résistance face au Covid-19. Mais, le 30 mars dernier, les bénévoles des Restos du Cœur avaient dû se résoudre à baisser les rideaux de leurs centres qui, à travers la Meurthe-et-Moselle avaient accueilli pendant l’hiver quelque 10 000 bénéficiaires. « Suite à de nombreux cas de bénévoles atteints par le virus, dont un est aujourd’hui encore à l’hôpital, et faute de ne pas pouvoir respecter raisonnablement les mesures barrières, nous avions suspendu l’accueil », explique le vice-président départemental Robert Larose. Pas question pour autant d’abandonner bien sûr des familles dans le besoin. Des distributions s’étaient ainsi organisées, notamment avec le relais de centres communaux d’action sociale. Des colis de dépannage avaient également été prévus avec remise sur rendez-vous pour les foyers les plus en difficulté.

30 tonnes d’aliments

30 tonnes d’aliments et 5 000 colis ont pu être distribués. Mais la situation restait évidemment compliquée pour des familles déstabilisées dans ce qui était, malheureusement, leurs habitudes. « Certaines n’ont pas osé se déplacer sur d’autres sites de distribution ».

Avec le déconfinement, les Restos du Cœur relancent, depuis le début de la semaine, leurs différents centres avec des distributions. Mais ils le font « à la porte » d’une trentaine de leurs sites avec une sorte de « Restos Drive » pour piétons. Objectif : garantir la sécurité des bénévoles et des bénéficiaires.

Les réouvertures s’échelonnent à travers la Meurthe-et-Moselle. Certaines sont déjà effectives. Les informations sont en tout cas affichées sur les locaux afin de guider les bénéficiaires, que ce soit pour les distributions ou pour s’inscrire pour la première fois.

« Nous avons toujours besoin de bénévoles car il y a inévitablement de la rotation » de Robert Larose, le vice-président

Besoin de bénévoles

Les Restos du Cœur s’affairent à la réouverture des centres qui resteront, à l’exception de quelques-uns et faute de bénévoles, opérationnels pendant l’été. Près de 850 volontaires œuvrent en effet à faire fonctionner ces outils de solidarité. « Nous avons toujours besoin de bénévoles car il y a inévitablement de la rotation » souligne le vice-président Robert Larose. Et les dons sont aussi les bienvenus pour aider à une activité qui représente près de 1,5 million de repas distribués par an.

Restos du Cœur 54, tél : 03 83 55 50 50, https://restosducoeur54.org/

du 13 mai 2020

 

Merci de votre soutien les jeunes !

On est toujours là !

La majorité de nos bénévoles a plus de 70 ans

nous devons aussi les protéger !

Des initiatives bien encadrées

et avec les protections indispensables

continuent l’action de Coluche !

ON FERME A CONTRE CŒUR !

La solidarité est plus que jamais indispensable ! Nous avons besoin de renforts de bénévoles

 

Voir le site national …

LA SOLIDARITÉ ÉTAIT AU RENDEZ-VOUS

La Collecte Nationale s’est achevée le 8 mars.

Nous aurons les résultats dans quelques jours

mais un grand MERCI à toutes et tous, bénévoles

et donateurs.rices d’avoir été au rendez-vous,

dans un contexte particulier cette année. !

On flirte avec les 87 tonnes

(86985 kgs)

sur le département de la Meurthe et Moselle !

La générosité est bien de chez nous !

LA COLLECTE NATIONALE DES RESTOS DU CŒUR EXPLIQUÉE

Collecte Nationale des Restos du Cœur

 les 6, 7 et 8 mars 2020

.
Cette collecte, événement solidaire et convivial incontournable de la vie de l’association, permet d’assurer une continuité de l’aide alimentaire toute l’année.

L’an dernier, lors de la 34e campagne, la générosité des donateurs et l’énergie des 77 000 bénévoles mobilisés ont permis de collecter près de 8 000 tonnes, soit plus de 7,8 millions de repas supplémentaires au niveau national.

Cette année, suite à une baisse importante des dons financiers et face à la hausse des besoins, les Restos du Coeur ont espoir de récolter davantage de produits.

Pour l’ensemble du  département 54, nous  sollicitons  près de 1 000 bénévoles pour collecter dans plus de 80 magasins……

Robert LAROSE, Vice Président et coordinateur des Restos 54 a répondu aux questions de la rédaction de France 3 Lorraine le vendredi 6 mars 2020.

Sur le site de France 3…

 

Et le samedi 7 mars 8h41

IL ETAIT L’INVITÉ DE FRANCE BLEU LORRAINE MATIN 8H40,

Ecoutez l’interview...

« La situation n’est pas aussi catastrophique que certains prophètes voulaient nous l’annoncer », prévient d’emblée le vice-président des Restos du Coeur en Meurthe-et-Moselle, Robert Larose. Avec une petite équipe de bénévoles, ce représentant de l’association récoltent les denrées alimentaires et les produits d’hygiène à l’hypermarché Cora d’Essey-lès-Nancy ce samedi 7 mars. « C’est peut-être un petit peu plus mou que l’année passée, en terme de fréquentation et en terme de dons », poursuit Robert Larose.

De son côté, ce bénévole, mobilisé pour la deuxième année, remarque lui aussi un changement dans les comportements« Avec le coronavirus, les gens sont un petit peu plus frileux de venir, on voit même des gens avec des gants. J’ai l’impression qu’il y a moins de dons, mais les gens qui donnent, ils donnent en plus grande quantité. »

Certains bénévoles du Restos du Coeur, mobilisés dans un hypermarché d'Essey-lès-Nancy. - Radio FranceCertains bénévoles du Restos du Coeur, mobilisés dans un hypermarché d’Essey-lès-Nancy.
 © Radio France – Marie Roussel

Pourtant, les clients de l’hypermarché interviewés assurent que le contexte du coronavirus ne change rien, ni dans la quantité, ni dans la qualité de leurs dons. Nadine, par exemple, a déposé dans le caddie des Restos du Coeur des produits pour bébé, d’hygiène, ainsi que des conserves de viande et de poisson. « C’est vrai qu’il y a beaucoup moins de monde dans le magasin que d’habitude, mais moi, j’ai donné normalement. Je donne régulièrement d’ailleurs, à toutes les collectes. C’est ma façon à moi de participer. »

20 000 bénéficiaires en Meurthe-et-Moselle

Ces douze derniers mois, les Restos du Coeur sont venus en aide à près de 20 000 bénéficiaires en Meurthe-et-Moselle. Un chiffre stable par rapport aux autres années.

Le week-end des Restos du Coeur

Les Enfoirés vous donnent rendez-vous !